L’Importance de la Protection de la Fillette

PAR NARYAN BRANCH

 

4,000 tonnes de sacs en plastique sont produits chaque mois au Kenya. De récentes études montrent que les sacs en plastique sont liés aux dommages de l’environnement et à une augmentation du taux de Malaria en Afrique de l’est.

LA POLLUTION
Les conséquences de la pollution sont lorsque la terre, l’eau et l’air sont salis. Cela peut être dû au rejet de déchets dans les rivières, au tas d’ordures dans la nature où a leur combustion. Toutes ces actions sont très mauvaises pour l’environnement car elles peuvent détruire la nature, la santé humaine, les plantes et les animaux. Un des problèmes majeur en Afrique est la gestion du plastique, notamment les sacs en plastique.

LES SACS EN PLASTIQUE
Les sacs en plastique servent à transporter des articles et sont généralement fournit lors des achats. A Nairobi, au Kenya, 2 millions de sacs en plastique sont donnés chaque année. Les sacs sont transparents et fins, ils se cassent donc facilement. Ils peuvent aussi bloquer les canalisations et les gouttières et s’enroulent autour des animaux, et certaines fois les étranglent. De plus, ils polluent la terre lorsqu’ils se cassent en petits morceaux et se déposent sur le sol. En Ouganda, le sol est très bon et riche pour les cultures. Mais les déchets de plastiques ayant été jetés sur le sol empêchent l’eau de la pluie de traverser le sol. Cela peut assécher le sol et le rend inutilisable pour cultiver.

LA MALARIA ET LES SACS EN PLASTIQUE
Le problème est pire dans certains endroits comme Chitezi (le rejet d’ordure de Kampala, en Ouganda) ou les tas d’ordures sont énormes. Ces sacs en plastiques peuvent ensuite collecter de l’eau dans de petites poches. Cette eau peut ensuite attirer les moustiques dans le sac. Si les sacs et les moustiques se trouvent près d’endroits ou les gens vivent, la Malaria peut se répandre. Il est important de rendre les gens conscients du danger des sacs en plastiques pour qu’ils puissent rester éloignés des sources de la maladie.

LES SOLUTIONS
Le problème des sacs en plastiques est débattu en Afrique de l’est avec le gouvernement en se demandant si il faut ou pas interdire ce type de sacs. Les discussions évoquent la possibilité de faire des sacs moins fins afin qu’ils soient plus résistants. Les précédents sacs se déchirent facilement et les morceaux polluent l’environnement et bloquent les canalisations. Avoir des sacs plus épais peut empêcher cela.

Le plus important aspect avec l’utilisation des sacs en plastiques est de faire comprendre aux gens leurs dangers. Par exemple, les gens doivent seulement utiliser le nombre exact de sacs dont ils ont besoin et continuer de réutiliser les mêmes. De plus, lorsqu’ils doivent être jetés, il faut qu’ils soient jetés loin des habitations et villages ou les gens vivent (afin de ne pas attirer la Malaria dans les endroits ou les gens vivent).

Il faut aussi informer les enfants de ne pas jouer avec les sacs plastiques, comme les réunir pour en faire une balle et la jeter par exemple. De plus, Les sacs plastiques ne doivent pas être brulés car la fumée créée est nocive pour l’homme. Au lieu d’utiliser des sacs plastique les gens devraient essayer d’utiliser des sacs en coton ou en sisal ou bien des paniers car ils sont meilleurs pour l’environnement.

CONCLUSION

  • Utiliser seulement le nombre de sacs plastique nécessaire
  • Essayer de les réutiliser le plus possible
  • Quand vous les jetez, soyez sur qu’ils soient loin des habitations ou les gens vivent
  • Ne pas bruler de sacs plastique
  • Essayer d’utiliser plutôt des sacs en coton ou sisal ou bien des paniers

 

Marwin Ramos

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *