Ghetto Classics Orchestra

Le Ghetto Classics Orchestra est un orchestre qui a été créé en 2007 dans l’un des bidonvilles de Nairobi, Korogocho. Le bidonville est situé près d’une très grande décharge (décharge d’ordures) qui peut être très dangereuse. Le site compte de nombreux gangs, ce qui le rend encore plus dangereux pour les jeunes qui peuvent être facilement influencés. L’orchestre peut donner des cours de musique gratuits à environ 1 500 élèves par semaine. Il a été créé par Elizabeth Njoroge, une femme kenyane qui a vu le lien entre la pauvreté et la criminalité et qui a voulu inspirer les enfants par son amour de la musique.

QU’EST-CE QUI A INSPIRÉ LA CRÉATION DE GHETTO CLASSICS ORCHESTRA ?

Le Ghetto Classics Orchestra est le résultat de la vision d’Elizabeth Njoroge sur la capacité de la musique classique à changer la vie des enfants dans certaines des communautés les plus pauvres de Nairobi. Enfant, Njoroge aimait la musique. Elle a commencé à jouer du piano à l’âge de quatre ans et a continué cette pratique jusqu’à l’adolescence. Lorsqu’elle a terminé l’école, elle n’a pas été encouragée à continuer à faire de la musique. Elle a choisi une carrière scientifique, en étudiant à l’étranger, au Canada puis au Royaume-Uni. Elle a travaillé à l’étranger pendant quelques années et est revenue au Kenya en 2003. Elle aimait toujours la musique et a été choquée de constater qu’elle était principalement enseignée dans les communautés blanches riches. En 2007, elle a commencé à animer une émission de radio sur la musique classique pendant deux heures par semaine. Un jour, un chauffeur de bus l’a appelée et lui a dit qu’il jouait de la musique classique dans son bus tous les jours. Njoroge a alors réalisé que beaucoup de gens avaient une passion pour la musique classique. Elle a alors décidé de rendre la musique classique accessible à un plus grand nombre de personnes et a donc créé le Ghetto Classics Orchestra.

COMMENT GHETTO CLASSIC ORCHESTRA S’EST-IL DÉVELOPPÉ ?

Lorsque Njoroge a créé l’orchestre en 2007, elle a commencé avec seulement quatorze élèves. Ils jouaient avec des instruments prêtés par le Conservatoire de musique du Kenya. Au fil du temps, l’orchestre a reçu des dons d’instruments de musique et d’argent. Avec plus de fonds, l’orchestre a pu se développer et plus de professeurs ont pu être payés. En 2013, l’orchestre s’est ouvert à des enfants plus privilégiés. Cela signifie que l’orchestre a joué un rôle social en joignant deux communautés grâce à son amour de la musique classique. L’orchestre a bénéficié du parrainage de Safaricom qui a créé le « Safaricom International Jazz Festival » et a donné les bénéfices des billets pour financer le Ghetto Classics Orchestra. Dans le cadre du festival, des musiciens internationaux tels que Kirk Whalum et Salif Keita ont donné des masterclasses aux étudiants. Le programme connaît aujourd’hui un grand succès. Il a permis de former un tiers des musiciens de l’Orchestre national des jeunes du Kenya.

Le Ghetto Classics Orchestra a eu un impact énorme sur la vie des enfants. Il a aidé des centaines d’enfants dans les bidonvilles de Nairobi et a été étendu à Mombasa. Il aide les enfants à rester à l’école en leur trouvant des parrains pour les aider à payer leurs études. L’orchestre a même des fans très célèbres, ils ont joué pour le président du Kenya Uhuru Kenyatta et le pape François.

JENNA COLACO

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *