Comment Encourager les Filles à Aimer leur Peau Sombre

Les dangers du blanchiment de la peau sont de plus en plus reconnus. Le Ghana a interdit la vente de produits contenant une substance chimique appelée hydroquinone en 2016. En effet, des produits éclaircissants pour la peau ont été associés au cancer du sang, du foie et des reins.

Pourtant, on estime le secteur à 4,8 milliards de dollars. L’Organisation mondiale de la santé a signalé en 2013 que 77% des Nigérianes utilisaient régulièrement des produits éclaircissants pour la peau, ce qui en font les plus grandes utilisatrices d’Afrique.

POURQUOI LES PRODUITS ÉCLAIRCISSANTS SONT-LS TOUJOURS EN DEMANDE ?

Ola Brown, journaliste à CNN, a déclaré que « l’interdiction des produits de blanchiment pour la peau ne fonctionnera pas tant que la peau claire sera associée à la beauté et au succès ».

Brown démontre l’importance de ne pas blâmer ni faire honte aux femmes qui se blanchissent la peau.

«Les femmes africaines ne se blanchissent pas la peau simplement parce qu’elles sont vaines. Elles éclaircissent leur peau car la peau claire est trop souvent considérée comme plus attrayante et leur procure un avantage économique. »

Dans un entretien avec Today’s Women, Bobrisky, une personnalité d’Internet nigériane qui vend une gamme de produits éclaircissants pour la peau, a expliqué qu’il avait décidé de modifier son teint pour des raisons économiques. En effet, il aurait attiré davantage l’attention des médias et des opportunités commerciales avec un teint plus clair.

POURQUOI LA PEAU CLAIRE EST-ELLE TOUJOURS UN IDÉAL DE BEAUTÉ ?

Selon Shingi Mtero (Université du Sud de Rhodes, Afrique du Sud), « dans l’Afrique postcoloniale, la peau claire est encore très convoitée. De nombreux Africains aspirent à la blancheur. La peau claire a toujours un capital social ».

Brown soutient que «c’est la raison pour laquelle j’estime que l’interdiction de ces produits ne résoudra pas complètement le problème. Nous devons engager une discussion autour de la couleur et de la beauté de la peau et des médias, en particulier des médias de mode, qui doivent présenter d’autres types de beauté au-delà de l’idéal occidental, afin de mettre fin à ce prejudice de la couleur. »

Récemment, les femmes africaines dans les médias ont inspiré les autres en déclarant qu’elles aiment leur teint plus sombre.

LUPITA NYONG’O

L’actrice kenyane Lupita Nyong’o va publier un livre pour enfants intitulé Sulwe, qui racontera l’histoire d’une fillette de 5 ans, qui a le teint le plus sombre de sa famille.

Après avoir déjà discuté de son propre combat avec son teint, l’actrice a été inspirée d’écrire ce livre par une jeune fan qui lui écrivait dans une lettre: «Je pense que vous êtes vraiment chanceuse d’être aussi noir et d’avoir autant de succès à Hollywood. J’étais sur le point d’acheter la crème Whitenicious de Dencia pour éclaircir ma peau lorsque vous êtes apparu et que vous m’avez sauvée. »

COMFORT ARTHUR

La cinéaste et animatrice ghanéenne britannique Comfort Arthur a réalisé un court métrage qui raconte l’histoire de son voyage vers l’acceptation et l’amour de sa peau plus sombre. Ce film a été nominé pour un Africa Movie Academy Award.

Black Barbie a sensibilisé le monde entier aux dangers du blanchiment de la peau et a pour objectif de dissiper le mythe selon lequel « plus c’est clair, mieux c’est ».

Elle pense que l’animation est un outil puissant avec lequel elle peut créer un dialogue sur le blanchiment de la peau.

Marwin Ramos

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *