Les Moustiques Génétiquement Modifiés Contre la Maladie

Les maladies sont souvent transmises par les moustiques. Les principales maladies transmises par les moustiques sont: le paludisme, le zika, la dengue et la fièvre jaune.

Le paludisme a entraîné la mort de 435 000 personnes en 2017. Neuf de ces cas sur dix se sont produits en Afrique subsaharienne. Les chercheurs tentent de lutter contre le paludisme en ciblant les moustiques qui propagent la maladie. Au cours des dernières années, ils ont étudié l’option des moustiques génétiquement modifiés.

QU’EST-CE QUE LA MODIFICATION GÉNÉTIQUE?

Les moustiques génétiquement modifiés (GM) sont des moustiques auxquels un gène a été ajouté, enlevé ou modifié d’une manière ou d’une autre. Les gènes fournissent des instructions sur la fabrication des parties du corps d’un animal et sur une grande partie de sa vie.

COMMENT LES MOUSTIQUES GM PEUVENT-ILS PRÉVENIR LE PALUDISME ?

Pour lutter contre la propagation du paludisme, les scientifiques ont modifié les moustiques mâles de manière à ce que, lorsqu’ils se reproduisent, leurs descendants ont une plus grande probabilité d’être mâles que d’être femelles. Cette modification signifie qu’avec le temps, il y aurait de plus en plus de moustiques mâle et de moins en moins de moustiques femelles. Cela réduirait le taux de reproduction des moustiques, et ainsi réduirait globalement leur population.

Le paludisme est propagé par les moustiques femelles. Ainsi, une population à majorité masculine réduirait le nombre de moustiques susceptibles de propager des maladies.

Y A-T-IL DES RISQUES ?

Les effets de ces moustiques sur l’environnement, l’agriculture et la santé humaine suscitent certaines inquiétudes.

Dans le passé, les scientifiques ont essayé de contrôler les populations de moustiques à l’aide de pesticides et de pulvérisateurs chimiques. Cela a souvent endommagé les cultures. Beaucoup craignent que la modification génétique apportée aux moustiques ne se propage également aux plantes et à d’autres animaux, les endommageant. Cependant, la propagation des gènes n’est pas aussi simple que celle d’un spray chimique et a moins de chance de se produire.

Malgré cela, de nombreux tests sont en cours pour déterminer les risques et les minimiser. Les scientifiques feront de leur mieux pour s’assurer que les moustiques génétiquement modifiés n’ont aucun effet nocif important avant de les relâcher.

LES MOUSTIQUES GM À L’ÉTRANGER

Les moustiques GM ont été testés dans d’autres pays, tels que la Malaisie et l’Inde. La modification apportée aux moustiques était légèrement différente, mais ils ont été jugés efficaces.

LES MOUSTIQUES GM EN AFRIQUE

Actuellement, les scientifiques espèrent relâcher ces moustiques GM dans le village de Bana au Burkina Faso. Ce sera le premier test en Afrique. Si elle réussit à réduire la population de moustiques et les occurrences de la maladie, il est possible que davantage de moustiques soient relâchés dans d’autres pays africains.

Marwin Ramos

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *