Les royaumes du Benin

Introduction au Royaume du Benin

Il se dit que le Royaume du Benin avait les plus grands ouvrages de terre avant l’ère de la mécanique. Fred Pearce, un journalise pour New Scientist (un magazine international sur les sciences), a même suggéré que les murailles de la ville de Benin étaient ‘quatre fois aussi longues que celles de la Grande Muraille de Chine et qu’elles avaient requis cent fois plus de matériaux que la Grande pyramide de Chéops.’ De plus, les murs ‘s’étendaient plus de 16,000 km en tout, dans une mosaïque de plus de 500 frontières de colonies connectées. Ils recouvraient 6,500 km carré, déterrés par le peuple Edo… Ça leur a pris environ 150 millions d’heures pour creuser et les construire. C’est peut-être le plus grand phénomène archéologique individuel sur la planète.’

Le Royaume du Benin dura plus de 700 and (entre 1180 et 1897 CE). Le Royaume naquit au en 500 AD quand un nombre de peuples peuples se regroupèrent et s’installèrent dans la région qui correspond de nos jours à l’ouest du Nigeria. Les Edo fondèrent le Royaume du Benin. Le royaume était aussi appelé Igodomingodo d’après son premier roi, Igodo. Le royaume connu beaucoup de succès. Il produit de l’art et des sculptures connus autour du monde et comptait une des villes les plus avancées du monde. Le royaume était construit sur un design de symétrie et de répétition, appelé ‘design fractal’.

Le règne sur le Royaume

Le royaume survécu plus de 700 ans et eu donc un grand nombre de rois et au moins deux dynasties. Les premiers rois s’appelaient les ‘Ogiso’ ou ‘Dieux du ciel’ parce qu’il se disait qu’ils descendaient directement de Dieu. Cette première dynastie consistait de 16 rois. L’avènement de la seconde dynastie en 1170 après la conclusion de la première. Ils étaient appelées ‘Oranmiyan’ d’après le premier prince de la dynastie, Oranmiyan. Il était venu de la région voisine, Yoruba. Quand il mourut une nouvelle tradition se développa dans le royaume. Une sculpture de sa tête fut forgée à partir de cuivre et d’autres métaux et placée sur un autel. Cette tradition est alors préservée pour tous les rois suivants après leurs morts. Apres l’établissement de cette tradition, une guilde de forgerons de bronze est établie au Benin qui prospéra dans les décennies et siècles suivants.
Le successeur du prince Oranmiyan est son fils, Oba Eweka I. ‘Oba’ signifie roi ou chef d’état en edo. Oba Eweka I reforma la politique en établissant un groupe de conseillers pour l’état qui aidaient dans la sélection des futurs rois. Le successeur d’Oba Eweka I est Oba Ewedo qui prit le pouvoir en 1255 AD et fit construire un nouveau palais dans la ville de Benin. En 1300 AD la période Ogiso vint à sa fin et des nouveaux rois furent choisis par l’assemblée des chefs Edo.

Oba Eware est un de ces rois choisis par l’assemblée des chefs et il prit le pouvoir en 1440 AD après un période de lutte contre son frère. Il voulait transformer son royaume en empire et se concentra sur cette tâche. Cette période est appelée ‘l’Age d’or’ du Benin.

L’Age d’Or du Benin

Oba Eware fondit sa capitale et l’appela ‘Edo’. Il élargit son royaume en incorporant les territoires de Yoruba et Ibo. Il bâtit un nouveau palais contenant des chambres pour ses domestiques et son harem de femmes. Il établit le ‘Conseil d’état du Benin’ qui servait comme gouvernement central de l’état. Il eut beaucoup de succès en tant que chef d’état, un fait le mieux exprimé par l’historien et chef ouest-africain Jacob Eghareyba :

‘Le roi Ewuare s’est battu contre et captura des villes et des villages à Ekiti, Ikare, Kukuruju, Eka et Igbo… Il fit construire de grandes routes dans la ville de Benin… C’était lui qui fit construire les plus grandes murailles, les murailles intérieurs et les fossés autour de la ville et il fabriqua des breloques puissants qu’il enterra sous les nouveaux portails de la ville pour la protéger conte le mal qui pourrait venir d’autres peuples et d’autres pays contre ses sujets.’

De plus, Oba Eware encouragea le développement des arts et de la culture dans son empire. On lui attribue la tradition de porter des pierres rouges et des habits écarlates. Il commença le festival ‘Igwe’ qui marque la fin de l’année et le début du nouvel an. Oba Eware régna pendant 33 ans et mourut en 1473 AD.

L’Art célèbre du Benin

Le royaume produit un grand nombre d’œuvres d’art variés. La quantité et qualité des œuvres signifie que les travailleurs étaient organisés en guildes se spécialisant parmi d’autres dans le travail du bois, du cuir, le tissage, le cuivre et l’ivoire. Ces guides étaient si importantes qu’on ne leur permit seulement de travailler pour l’Oba.

L’art crée était une façon de montrer le pouvoir et le statut du roi et sa famille. Le léopard était souvent représenté et était considéré le roi des animaux comme l’Oba était le roi des hommes. Les léopards de l’Oba étaient même montrés en procession chaque année pour montrer que l’Oba était plus puissant même que le roi des redoutables bêtes. L’Oba était souvent dépeint comme crocodile aussi parce que le crocodile représente la vitesse et la férocité, des qualités nécessaires si le roi voulait punir ses sujets désobéissants en les mettant à mort. Un autre animal populaire qui servait pour dépeindre l’Oba est le poisson d’eaux vaseuses parce que ce poisson peut vivre sur la terre et dans l’eau. Le poisson était censé représenter la dualité de l’Oba. L’Oba était humain, ce qui été représenté par la terre mais il était aussi, et ceci était même plus important, un dieu, un fait représenté par l’eau.

En ce qui regarde les matériaux utilisés dans l’art du Benin, nous savons qu’ils étaient célèbres pour la moulure du bronze et la fonderie du cuivre. Ce travail n’était pas une nouveauté dans la région, il avait commencé avec le Royaume Nok, les Yorubas, le Royaume du Benin et le peuple Mande de l’Empire du Mail aussi tôt que 600 Av. J-C. Ils travaillaient aussi le cuivre, les coraux et l’ivoire.

Le cuivre était considéré si spécial qu’on ne pouvait seulement s’en servir dans la cour royale. Les gens croyaient que cette matière avait le pouvoir de chasser le mal. C’est pourquoi on s’en servait pour faire les ‘autels ancestraux royaux’. Ces autels comportaient un plâtre de la tête du roi précédant et on s’en servait dans la tradition spirituelle pour communiquer avec les ancêtres et leur demander des conseils.

On attribuait des pouvoirs semblables aux coraux. Il se disait qu’ils étaient les cadeaux du dieu de la mer, Olokun. Il était permit aux chefs de porter des bracelets, des bracelets de cheville et des colliers mais seul l’Oba avait le droit d’être habillé de coraux uniquement.

L’ivoire était un symbole de puissance et de pureté, et les défenses en ivoire taillé étaient donc placées aux côtes du trône de l’Oba. Ces défenses taillées était tellement détaillées qu’on s’en servait même comme modèle pour les ‘Akohen’, une forme de trompette.

Les dieux du royaume

Plusieurs dieux étaient vénérés dans le royaume, et parmi eux certains le sont encore par le peuple Edo. La légende veut qu’Osanobua fût le dieu qui créa le monde. Sa fille, Obiemyen était la déesse de l’agriculture et la naissance et son fils ainé, Olokun était le dieu des eaux. Parmi les autres dieux étaient Ogun, dieu du fer et des guerriers et Osun, dieu de la médecine et la magie. Les rois croyaient qu’ils étaient les descendants d’Osanobua, c’est pourquoi ils étaient vénérés comme des dieux.

La splendeur de la ville de Benin

La ville était une des premières au monde avec de l’éclairage publique. Il y avait des énormes réverbères, alimentées par de l‘huile de palmes. On les allumés la nuit pour aider les véhicules. Quand les portugais sont arrivés en 1485, ils étaient étonnés par la complexité de ce royaume. Il y avait des centaines de villes connectées et des villages qui formaient un empire. Non seulement l’ont-ils appelée la ‘Grande ville de Benin’ mais ils racontaient aussi que c’était une des villes les plus belles et les mieux construites au monde. Le capitaine portugais Lourenco Pinto observa que

‘Grand Benin, ou réside le roi, est plus grand que Lisbonne ; toutes les rues sont droites et longues à perte de vue. Les maisons sont larges, en particulier celle du roi qui est décorée de manière luxurieuse et a de belles colonnes. La ville est riche et industrieuse. On y régi si bien que le vol y est inconnu et les gens y vivent en telle sécurité que leurs maisons n’ont pas de portes.’

Londres à cette époque, par contre, était décrit par Bruce Holsinger, professeur d’histoire a l’Université de Virginia comme une ville de ‘vol, de prostitution, de meurtre, de corruption et de marché noir qui en fit une ville médiévale prête à l’exploitation , ou par le couteau ou le pickpocket.’

Pourquoi le Royaume du Benin est-il important ?

Selon Robert Strayer, le Royaume du Benin est important parce que c’était ‘un des plus anciens et plus développé des états des terres de la côte de l’ouest de l’Afrique.’ Le royaume dura plus de 700 ans et contribua aux innovations en technologie et dans les arts du monde. Il comptait de nombreux rois, 2 dynasties et établit des systèmes bien en avance sur son temps. A sont point haut, ce royaume pouvait se comparer aux plus grandes puissances mondiales et était, pendant des siècles, un des endroits les plus avancés au monde.

ADAM RHAITI

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *