En conversation avec Max Studennikoff, le fondateur de CC Forum

Max Studennikoff est le fondateur de CC Forum, une série de conférences mondiales. Right for Education s’est entretenu avec lui de son travail et de son évolution vers un monde plus durable.

R:Ed : Pouvez-vous nous parler de vous et de votre travail ?

Mon équipe et moi organisons le CC Forum Investment in Sustainable Development, où CC signifie changement climatique. La conférence couvre une série de questions liées au climat, telles que les énergies renouvelables, les stratégies gouvernementales, les soins de santé, l’éducation, l’inclusion sociale, la gestion des déchets et bien d’autres encore. Nous avons organisé l’édition monégasque du CC Forum sous le patronage du Prince Albert II de Monaco. Parmi les orateurs de la conférence figuraient l’ancien secrétaire général des Nations unies, Ban Ki Moon, et Jane Goodall. Normalement, nous organisons trois éditions de la conférence par an, mais cette année a été exceptionnelle. Nous avons dû reporter la conférence prévue à Dubaï en mars, et avons eu la chance d’organiser la conférence à Monaco il y a quelques semaines.

R:Ed : Quelles sont les prochaines étapes que le monde doit franchir pour parvenir à la durabilité en Afrique et dans le monde en général ?

Notre objectif est de réunir les principaux décideurs, chefs d’entreprise et responsables politiques afin qu’ils puissent réfléchir ensemble et s’attaquer aux problèmes clés de notre époque. La pandémie a mis en évidence à quel point le monde est interconnecté et interdépendant. Cependant, la maladie a affecté le monde, elle montre qu’en tant qu’espèce, nous n’avons pas bien traité la nature. Récemment, nous avons assisté à une augmentation du nombre de catastrophes naturelles, comme les tremblements de terre, les inondations et les sécheresses. C’est là qu’intervient la mission du CC Forum : nous sommes un club d’investisseurs d’impact qui veulent faire une différence. Si nous rassemblons de grands esprits, nous pouvons contribuer à la durabilité.

R:Ed : Quelles sont les étapes proposées vers la durabilité, soit dans le cadre de cette édition du CC Forum ou en général, qui vous ont marqué ?

Au CC Forum Monaco, nous avons organisé un panel consacré à la sauvegarde de la forêt amazonienne. Le panel a exploré différents modèles d’investissement et d’entreprise pour apporter des changements. Nous avons fini par bien progresser, car les gens avaient tellement de choses à dire ! Sauver les poumons de la Terre est crucial dans la lutte contre le changement climatique. Si nous n’agissons pas ensemble, nos efforts ne donneront pas grand-chose. Bien sûr, il y a eu des efforts sporadiques pour lutter contre le changement climatique, comme l’accord de Paris, mais il n’y a pas eu une seule politique intergouvernementale sur la façon, par exemple, de sauver les forêts tropicales. Mais personne ne peut résoudre ce problème à lui seul. C’est pourquoi je crois qu’il faut relier les gens entre eux pour que nous puissions trouver des réponses ensemble.

R:Ed : Le CC Forum aborde de nombreuses questions différentes, de la déforestation aux technologies vertes. Y a-t-il des sujets qui vous passionnent particulièrement et pourquoi ?

Je suis passionné par tout ce qui peut contribuer à la durabilité ! En particulier, je pense qu’il est temps d’adopter un nouveau modèle d’entreprise, où l’entrepreneur s’attaque à toute une série de problèmes et ne cherche pas uniquement à faire des bénéfices. Les entrepreneurs doivent réfléchir à l’impact dont ils sont capables et à la manière dont ils peuvent créer de la valeur. Je suis toujours étonné de voir combien d’idées nouvelles surgissent régulièrement aux CC Forums. Beaucoup de ces entrepreneurs sont capables de se développer au niveau mondial, ils ont juste besoin de financement. La mission des CC Forums est de mettre en relation les bailleurs de fonds et les start-ups, et je suis très heureux de voir que des accords sont conclus lors de la conférence.

R:Ed : COVID-19 a dû définir un grand nombre des discussions du Forum de cette année. Quel est le lien entre cette conférence et la durabilité ?

En Europe, la Suède est le seul pays qui n’a pas connu un blocage complet. À mon avis, ils ont obtenu des résultats différents parce qu’ils ont écouté les scientifiques plutôt que les politiciens. La Suède a également été le fer de lance de la durabilité bien avant la crise. Donc oui, la durabilité et la lutte contre la pandémie peuvent aller de pair.

R:Ed : Cette année, comment avez-vous trouvé de bonnes nouvelles au milieu de tant de mauvaises nouvelles ?

C’est ce qui a été délicat ! Pourtant, tout ce qui s’est passé cette année est la preuve que ce que nous faisons depuis 2017 est important. Le verrouillage, et l’immobilisme qu’il a entraîné, nous a permis de repenser de nombreux paradigmes mondiaux. Il nous a fait réfléchir et être humbles d’une manière que rien d’autre n’avait auparavant. Il a mis en évidence la vulnérabilité de notre espèce et tout ce que nous pouvons encore accomplir. Je suis donc très heureux d’annoncer qu’en 2021, nous aurons quatre éditions de CC Forum. Nous sommes en train de choisir le pays le mieux convenu en Afrique pour un des forums, et nous nous réjouissons de l’accueillir.

Marwin Ramos

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *