Le hip-hop Genji: Qui sont les artistes féminines suscitant le changement en Sénégal ?

La culture hip-hop a produit une forte impression sur notre société. Que vous êtes fan ou pas, on ne peut pas nier son pouvoir d’apporter les changements à notre monde.

Le plus récent exemple de son influence positive vient de Sénégal, où une collectivité de femmes artistes et musiciennes ont formé le mouvement Genji qui attire de l’attention sur les divers problèmes auxquels les femmes font face dans la société de l’Afrique de l’Ouest.

Le hip-hop en Afrique

L’Afrique a toujours bénéficié d’une relation avec le hip-hop qui est unique dans sa puissance. Beaucoup des grandes stars internationales au fil des années ont les origines africaines, et Sénégal notamment a produit quelques-uns des artistes les plus populaires de ces dernières années.

Cependant, bien que les rappeurs basés en France, tels que Booba ou MHD, bénéficient d’un plus grand public, le talent local a été également essentiel pour la culture populaire de Sénégal.

Dans un pays où l’âge moyen des citoyens est 19 ans, les mouvements souterrains dans le rap ont prospéré et ils ont diffusé les messages importants. Par exemple, ‘Journal Rappe’ est une émission de diffusion des nouvelles où les actualités se transmettent sous forme de rap, soit en français, soit dans la langue locale de Wolof.

La musique rap était utilisée également dans les campagnes présidentielles de l’année dernière par les politiciens souhaitant s’adresser aux jeunes du pays. Tout ça a aidé à nourrir une culture d’activisme dans le hip-hop sénégalais.

Où entre en jeu le hip-hop Genji ?

Mina la Voilée est l’une de la soixante-dizaine d’artistes qui ont introduit la voix féminine à cette culture grandissante de hip-hop. Leur mouvement Genji a commencé dans un groupe WhatsApp en 2017 et a attiré de l’attention sur les réseaux sociaux. Maintenant, c’est une organisation complète qui a organisé ses propres concerts et événements.

Sur la scène, les rappeuses s’occupent des sujets tabous tels que les relations, la pression familiale, et le viol. On ne discute de tels problèmes que très rarement et la perspective des femmes n’est pas entendue. Les artistes elles-mêmes ont dû se confronter à des réactions violentes, surtout de la part des groupes plus conservateurs dans la société.

Donc, la capacité qu’ont les artistes Genji à se soutenir a été essentielle pour les permettre à résister à la pression et inspirer les changements.

Comment ont-elles eu un effet ?

La capacité du hip-hop à encourager la discussion et provoquer la réflexion est parmi les raisons pour lesquelles il est tellement précieux pour la société. Un problème auquel la société sénégalaise a traditionnellement eu des problèmes à se confronter, c’est le viol, qui touche une proportion grande de la population de manière inquiétante.

Les artistes Genji s’occupent passionnément de ce problème dans leur musique, ce qui donne aux femmes les moyens de se défendre. Récemment, le Sénégal a modifié sa législation sur le viol pour en faire un crime, plutôt qu’un délit mineur.

Par conséquent, on prononce une condamnation suffisante contre les délinquants – au moins dix années de prison.

Conclusion

Bien que ce type de réforme soit la conséquence d’un grand nombre de facteurs, la musique et l’art ont joué leur rôle en ce qu’ils ont changé le contexte culturel dans lequel on discute et on arrive à comprendre ces problèmes.

La croissance de Genji démontre comment le boom dans les réseaux sociaux en Afrique donne aux gens une possibilité unique : d’inspirer le changement dans leur sociétés et de trouver la voix qu’ils n’avaient pas auparavant.

Marwin Ramos

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *