Comment pouvons-nous mettre fin à la faim ?

Pas de faim d’ici 2030. C’est le deuxième objectif des Nations unies parmi leurs 17 objectifs de développement durable.

Mettre fin à la faim sera un défi, car environ 11 % de la population mondiale est « mal nourrie ». Ils n’ont pas accès à la quantité ou à la qualité de nourriture dont ils ont besoin pour mener une vie saine. Cela représente environ 815 millions de personnes dans le monde, dont plus de 250 millions en Afrique.

Pourtant, ce défi peut être surmonté. De nombreux chercheurs travaillent sur les moyens de produire plus de nourriture et de réduire le gaspillage alimentaire. Cela signifie qu’un plus grand nombre de personnes auraient accès à des aliments plus nutritifs.

PRODUIRE PLUS DE NOURRITURE

L’un des moyens de produire davantage de denrées alimentaires de qualité consiste à mettre les meilleures informations scientifiques à la disposition des agriculteurs. Cela se fait par le biais de services mobiles en ligne gratuits tels que Nokia Life et Reuters Market Light. Les agriculteurs reçoivent des messages SMS contenant des informations nécessaires et spécialisées telles que

  • Quelles sont les meilleures cultures à planter dans leur région et à cette saison
  • Quel type d’engrais fera pousser ces plantes plus sainement et plus rapidement
  • Prévisions des niveaux de précipitations et autres prévisions météorologiques
  • Les agriculteurs sont alors en mesure de planter, de fertiliser, de récolter et de vendre leurs produits de manière plus efficace.
  • Les effets sont visibles partout en Afrique. En Égypte, au Soudan et en Éthiopie, les producteurs de légumes reçoivent des bulletins météorologiques par SMS pour les aider à gérer leurs cultures. Cela permet aux agriculteurs d’améliorer leurs techniques de culture et de produire plus de nourriture.

RÉDUIRE LE GASPILLAGE DE NOURRITURE

La FAO a indiqué qu’environ 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année. Cela représente un tiers de toute la nourriture produite.

Pour aider à réduire ce gaspillage, les développeurs ont créé une application appelée Chowberry, principalement basée au Nigeria.

  1. Les propriétaires de magasins utilisent l’application Chowberry pour scanner les codes-barres des produits alimentaires.
  2. Cette application leur indique ensuite quand les aliments ont atteint la date limite de consommation
  3. L’application propose ces aliments à la vente à prix réduit après cette date.
  4. Grâce à des initiatives comme Chowberry, davantage de personnes auront accès à des aliments nutritifs et bon marché. Cela est particulièrement bénéfique pour ceux qui ne peuvent pas se payer des fruits ou des légumes frais.

CHOISIR LA MEILLEURE NOURRITURE POUR NOTRE CORPS 

La faim peut toucher même ceux qui ont suffisamment de nourriture. Il s’agit aussi de s’assurer que nous choisissons les aliments les plus nutritifs. On observe une augmentation de la « faim cachée », en particulier chez les jeunes. De plus en plus de personnes choisissent des aliments bon marché, transformés et raffinés. Ces aliments ne contiennent pas toutes les vitamines et tous les minéraux dont notre corps a besoin pour fonctionner correctement.

Un manque de ces nutriments peut entraîner un sous-développement, en particulier du cerveau et des os. De telles conséquences peuvent avoir des effets durables sur les normes d’éducation et de travail. C’est pourquoi nous devons veiller à consommer des aliments qui sont bons pour notre corps, comme les fruits, les légumes et les œufs, et encourager nos amis à faire de même.

MILLIE DE LEYSER

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *