Comment les scientifiques africains s’attaquent à la crise climatique

QU’EST-CE QUE LA SCIENCE CLIMATIQUE?

La climatologie est l’étude du climat d’un lieu. Le climat est défini comme les conditions météorologiques moyennes dans un endroit donné, mesurées sur une longue période.

La météo est un événement à court terme, mais le climat décrit des modèles à long terme. Par exemple, si un endroit est très chaud la plupart des jours, on dit qu’il a un climat chaud. Cependant, même dans les régions à climat chaud, il fait parfois froid, même quelques jours par an.

Les scientifiques étudient de nombreux aspects du climat, par exemple la température, la configuration des vents et les précipitations. Au fil du temps, nous pouvons enregistrer des modèles dans ces mesures afin de surveiller l’évolution du climat.

POURQUOI LA SCIENCE CLIMATIQUE EST-ELLE IMPORTANTE?

De nombreux endroits ont connu de grands changements climatiques au cours des dernières décennies. Ce changement climatique est causé par l’activité humaine à travers le monde. Les inventions artificielles telles que les usines et les voitures rejettent de nombreux gaz nocifs dans l’air, ce qui modifie le climat.

L’Afrique est particulièrement vulnérable au changement climatique. Dans de nombreux pays africains, l’agriculture est une source essentielle de revenus. Les changements climatiques ont une incidence sur la température et la quantité de pluie qu’il reçoit, ce qui rend les cultures très difficiles. Cela empêchera les agriculteurs de gagner de l’argent et la nourriture deviendra de plus en plus rare.

Les changements de climat pourraient également rendre certaines maladies plus courantes. Par exemple, les grandes épidémies de paludisme sont plus susceptibles de se produire après que beaucoup de pluie est tombée dans une région et si les températures augmentent. En effet, les parasites qui propagent le paludisme survivent mieux dans ces conditions.

Il existe deux moyens principaux de lutter contre la crise climatique. La première consiste à réduire la vitesse à laquelle le climat change. Nous pouvons y parvenir en réduisant la pollution, en recyclant davantage et en utilisant des sources d’énergie renouvelables. La deuxième façon de faire face à la crise climatique consiste à se préparer aux changements déjà inévitables.

SCIENTISTES DU CLIMAT EN AFRIQUE

L’Afrique est souvent négligée lorsque des climatologues d’autres pays effectuent des recherches. Étant donné que l’Afrique compte relativement peu de climatologues, il n’ya pas beaucoup d’informations sur le climat de l’Afrique dans le passé. Cela rend plus difficile de voir comment cela évolue aujourd’hui.

Mais beaucoup de groupes travaillent pour changer cela. Par exemple, Future Climate for Africa (FCFA) est un projet de recherche international qui vise à mieux comprendre le changement climatique en Afrique. Il se compose de cinq groupes de recherche principaux et de projets basés dans toute l’Afrique.

Au Sénégal, des scientifiques travaillent avec des agriculteurs et des politiciens pour les aider à gérer l’impact du changement climatique sur l’agriculture.

À Kisumu, au Kenya, des scientifiques étudient l’incidence des changements climatiques sur l’assainissement dans les villes. Par exemple, une diminution des précipitations pourrait rendre difficile l’approvisionnement en eau potable ou l’élimination des eaux usées en toute sécurité. Les chercheurs découvrent comment planifier ces changements pour faire en sorte que personne ne soit menacé par le changement climatique.

De nombreux autres projets se déroulent également en Afrique. La FCFA entend utiliser leurs découvertes scientifiques pour aider à enrayer les effets négatifs du changement climatique.

Marwin Ramos

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *