Les nouveaux médicaments contre le virus Ebola

Un nouvel essai de drogue a révélé que l’Ebola pourrait bientôt devenir « évitable et traitable » en raison de 2 nouveaux médicaments qui ont un taux de survie de 90 %, si les patients sont traités tôt.

QU’EST-CE QUE LE VIRUS EBOLA ?

Ebola est un virus qui provoque la fièvre, la faiblesse et la douleur musculaire, qui progresse vers les vomissements, la diarrhée et les saignements internes et externes. Cette maladie se propage par le contact direct avec quelqu’un qui a l’infection et mène généralement à la mort par déshydratation ou défaillance d’organes.

Les médecins et les scientifiques travaillent pour lutter contre l’Ebola depuis des décennies, et les nouveaux médicaments sont un tournant important.

NOUVEAU ESSAI DE DROGUE

Plusieurs médicaments ont récemment été mis à l’essai sur des patients en République démocratique du Congo, où il y a eu une épidémie majeure d’Ebola. Le procès a été mené par une recherche internationale coordonné par l’Organisation mondiale de la santé. Les médicaments les plus efficaces ont montré un taux de survie de 90 % lorsqu’ils étaient utilisé tôt. Ces médicaments seront maintenant utilisés pour traiter tous les patients de la RDC.

COMMENT LES MÉDICAMENTS FONCTIONNENT-ILS ?

Les nouveaux médicaments sont appelés REGN-EB3 et mAb114. Ils se servent de petits organismes appelés anticorps pour attaquer le virus Ebola, ce qui veut dire qu’il ne peut plus avoir d’impact sur les cellules humaines. En s’attaquant au virus Ebola, ils sont les premiers médicaments qui ont une chance importante de diminuer le risque de mort.

L’ESPOIR POUR L’AVENIR

Le virus Ebola a causé de nombreux décès en Afrique, mais le Dr Fauci (qui est associé au récent essai de drogue) espère que les nouveaux médicaments metteront les patients « plus à l’aise pour chercher des soins tôt. » On s’attend à ce que ces médicaments sauveront de nombreuses vies. Le 13 août, deux personnes ont guéri d’Ebola en utilisant les nouveaux médicaments dans un centre de traitement en RDC. Ils sont maintenant réunis avec leurs familles.

Marwin Ramos

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *