La corne de rhinocéros – La route commerciale illégale entre l’Afrique du Sud et le Vietnam

LA CORNE DE RHINOCÉROS – LA ROUTE COMMERCIALE ILLÉGALE ENTRE L’AFRIQUE DU SUD ET LE VIETNAM

20 000 rhinocéros blancs vivent actuellement en Afrique; ils sont classés comme «quasi menacés». Bien que cette statistique soit déjà choquante, les rhinocéros noirs (qui ont une bouche plus petite que les rhinocéros blancs) sont classés dans la catégorie «en danger critique d’extinction». Il ne reste que 5 000 d’entre eux.
Compte tenu de ces statistiques, il est incroyable que la demande en corne de rhinocéros continue d’augmenter. La corne de rhinocéros est extraite en tranquillisant le rhinocéros avant de la couper, laissant le rhinocéros se vider de son sang. 96% des rhinocéros noirs ont été braconnés entre 1972 et 1996.
Trois rhinocéros sont chaque jour braconnés en Afrique du Sud.

QUI SONT LES CONSOMMATEURS DE CORNE DE RHINOCÉROS?

Le Vietnam a la plus forte demande pour la corne de rhinocéros. En médecine traditionnelle, on croyait que la corne de rhinocéros guérissait une variété de maladies telles que le cancer, la fièvre et l’arthrite.
La corne de rhinocéros est fabriquée à partir de kératine, que l’on retrouve dans les ongles de l’homme. Bien que des études scientifiques aient montré que la corne de rhinocéros n’a aucune propriétés médicinales, la demande de corne est toujours à la hausse.
En raison de l’émergence d’une classe moyenne au Vietnam, la corne de rhinocéros est maintenant utilisée comme symbole de statut et offerte en cadeau aux autorités.
Des réseaux criminels opérant en Afrique du Sud produisent localement des bijoux et de la poudre en corne de rhinocéros afin de ne pas être détectés par les agents des douanes, tout en faisant le trafic de produits tout prêts vers des clients asiatiques.
La corne de rhinocéros est devenue une drogue pour les riches de Hanoi. Il est possible que la demande en corne de rhinocéros continue d’augmenter parallèlement au développement économique du Vietnam.

QUE LUTTE CONTRE LE TRAFIC DE CORNE DE RHINOCÉROS?

L’Afrique du Sud abrite 79% de la population mondiale de rhinocéros. Les gardes forestiers des réserves de chasse risquent d’être pris pour cible par des braconniers tout en protégeant leur population de rhinocéros. Tumi Morema, un garde forestier du parc national Kruger, souligne que «personne ici ne veut faire la guerre aux rhinocéros, nous voulons protéger la faune», mais «quand ma fille grandira, si le rhinocéros est éteint, je veux qu’elle sache que son père a essayé de sauver les rhinocéros ».
Avec les gardes-chasse et les braconniers armés dans le but de protéger la faune ou de rapporter de l’argent aux familles pour les familles, rhinocéros et sang humain sont inévitablement versés dans ce commerce illégal.
Entre 2017 et 2018 1 700 000£ ont été collectés pour Save the Rhino, une organisation qui travaille à la fois avec les consommateurs et avec les fournisseurs, dans le but d’éviter l’extinction des rhinocéros.
Pour certains Sud-Africains en situation de pauvreté, les revenus tirés du braconnage des rhinocéros sont naturellement plus importants que la protection de la faune. De plus, dans tradition vietnamienne la corne de rhinocéros est considérée comme un médicament depuis des siècles. Ce n’est pas un mythe qui peut être facilement et immédiatement dissipé.
Save the Rhino prend en compte les réalités sociales liées au trafic de corne de rhinocéros et reste optimiste quant à la création d’une mentalité plus compréhensive: le statut social ne vaut tout simplement pas le bain de sang causé par le commerce de la corne de rhinocéros.

Marwin Ramos

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *