Grandir Trop Vite: les Conséquences du Mariage d’Enfants

En Afrique subsaharienne, 40% des filles sont touchées par le mariage des enfants. Le mariage d’enfants est le mariage ou l’union formelle (ou informelle) d’un enfant de moins de 18 ans, le plus souvent d’une jeune fille avec un garçon ou un homme plus âgé. Sans le plein consentement des deux parties, le mariage des enfants est internationalement reconnu comme une atteinte aux droits de l’homme. Cependant, de nombreux pays prévoient des exceptions: consentement des parents, législation judiciaire, dispositions coutumières et lois religieuses. Ces exceptions ont préséance sur la législation nationale et sapent la valeur des protections juridiques contre le mariage des enfants.

POURQUOI LE MARIAGE D’ENFANTS A-T-IL LIEU ?

Malgré la diversité des communautés et des cultures en Afrique subsaharienne, les contextes et les événements qui conduisent au mariage des enfants se ressemblent:

  • La pauvreté
  • Le début des menstruations d’une jeune fille
  • Une peur de délaisser la tradition
  • L’inégalité des sexes et les normes sociales qui valorisent les garçons

La situation financière est la principale raison du mariage des enfants. Les familles démunies considèrent souvent le mariage comme la seule option pour assurer une qualité de vie pour leurs filles. Lorsque leur fille se marie, la responsabilité de son bien-être est transférée à son mari et à sa famille. Comme les filles ne sont pas considérées comme des potentiels contributeurs financiers, leur mariage équivaut à une bouche de moins à nourrir et une éducation de moins à payer. Certaines familles utilisent le mariage des enfants comme un moyen de réduire leur fardeau économique. Les dots ont aussi leur rôle, car une plus jeune fille est souvent assimilée à un prix plus élevé. Dans ces circonstances regrettables, les filles sont utilisées comme avoirs pour compenser l’endettement, réduire les dépenses globales de la famille ou générer un profit.

FAUT-IL EMPÊCHER LE MARIAGE D’ENFANTS ?

Le mariage des enfants a des conséquences négatives profondes sur le plan social, psychologique et sur la santé des filles en question et de leurs enfants. Les mariages d’enfants obligent les jeunes filles à devenir adultes, s’attendant à ce qu’elles effectuent des travaux domestiques, élèvent des familles et mettent souvent fin à leurs études, à une période où elles devraient étudier à l’école et profiter de leur enfance. Le mariage à un très jeune âge accroît les chances que les jeunes mariées soient victimes de viol conjugal, et de violence psychologique et sexuelle. Ces risques sont particulièrement fréquents lorsqu’il existe une grande différence d’âge entre une fille et son mari. De plus, les filles et les enfants risquent davantage de mourir pendant la grossesse et l’accouchement. Les enfants nés de mères plus jeunes sont plus susceptibles de naître prématurément et d’avoir un poids insuffisant et sont plus susceptibles de mourir jeunes.

Les filles qui restent avec leur famille et à l’école deviennent à la fois plus engagées dans la société et financièrement indépendantes. Il s’agit d’une mesure importante pour améliorer la croissance économique des pays et lutter contre la pauvreté. Mettre fin au mariage des enfants profitera directement aux familles et aux communautés et contribuera à faire en sorte que les filles reçoivent une éducation et mènent la meilleure vie possible.

CONCLUSION

Nous devons remettre en cause les normes sociales qui perpétuent la discrimination fondée sur le sexe et faire en sorte que les enfants soient reconnus comme des enfants et bénéficient de la pleine protection de la loi. Nous devons créer des plateformes permettant aux filles de devenir leurs propres agents du changement et créer des espaces sûrs où elles pourront exprimer leurs opinions contre les pratiques néfastes.

Marwin Ramos

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *