Qu’est ce que le trafic d’être humain?

Le trafic d’être humain consiste à exploiter une personne pour faire un profit. Ceci comprend la prostitution, le travail forcé, l’esclavage, la vente d’organes, le mariage d’enfants ainsi que les enfants soldats. Le trafic d’être humain touche tous les pays du monde, néanmoins cette pratique est particulièrement développée dans les pays d’Afrique.

LES RAISONS DU TRAFIC D’ÊTRE HUMAIN

L’omniprésence de la pauvreté et des inégalités sont les principales causes du trafic d’être humain. De la même manière qu’il existe une demande pour les produits bon marchés, il existe également une demande pour la main d’oeuvre abordable. L’idée que les femmes sont des objets sexuels et qu’elles valent moins que les hommes, influence directement l’offre et la demande pour la prostitution. Les hommes, aussi bien que les femmes, peuvent devenir trafiquants pour pouvoir améliorer leur niveau de vie. Le trafic d’être humain détruit la vie de nombreuses personnes. L’appât du gain ne devrait jamais passer avant la vie d’un individu.

QUI SONT LES CIBLES DU TRAFIC D’ÊTRE HUMAIN ET COMMENT CELA ARRIVE-T-IL?

Tout le monde peut être victime du trafic d’être humain. Les hommes qui en sont victimes sont souvent forcés à faire des travaux manuels. Ils travaillent par exemple dans des fermes où ils ne sont presque pas payés et sont battus s’ils tentent de s’échapper. En Afrique, les femmes sont fréquemment vendues en tant qu’épouses, et les enfants pour servir de sacrifices pour les rituels. Les femmes sont souvent envoyées en Europe pour y être vendues comme objets sexuels. Les techniques utilisées pour tromper les personnes sont:

  • La promesse d’une meilleure qualité de vie à l’étranger, un travail ou une instruction.
  • Pour un homme : faire en sorte qu’une femme tombe amoureuse amoureuse de lui puis la convaincre de commencer une nouvelle vie dans un autre pays. C’est le “lover boy”, une technique qui se montre souvent très convaincante.
  • Le kidnapping. En particulier le kidnapping d’enfants.
  • Convaincre des parents qu’ils peuvent offrir un meilleur avenir à leur enfant, ou proposer d’échanger leur enfant contre une somme d’argent.
  • Aider des individus à entrer dans un pays en échange d’argent. Les passeurs sont souvent des trafiquants “déguisés” qui par la suite, vendent les personnes à des gangs.

Une fois piégés, les victimes sont maltraitées pour les empêcher de s’échapper. Une méthode communément employée par les trafiquants consiste à utiliser des rituels de magie noire juju pour effrayer les prisonniers.

Un jour, une jeune fille originaire du Niger s’est vu offrir un travail de coiffeuse en Europe par un prêtre de sa communauté. En échange, elle devait lui rembourser les frais de déplacement une fois qu’elle aurait commencé à gagner de l’argent en Angleterre. Pour s’assurer qu’elle tiendrait cette promesse, le prêtre lui a fait un rituel juju. Une fois arrivée en Europe, la jeune fille s’est fait confisquer son passeport et fut forcée de se prostituer pour rembourser plusieurs milliers d’euros. A cause du rituel juju, elle avait trop peur pour s’échapper ou demander de l’aide. Le faux “docteur en juju” était en réalité un ami du prêtre qui faisait également parti de l’arnaque.

COMMENT ÉVITER DE DEVENIR UNE VICTIME DU TRAFIC D’ÊTRE HUMAIN?

Tout d’abord, il faut se méfier les personnes qui tentent de vous offrir une meilleure vie, notamment un travail ou l’opportunité d’étudier dans un autre pays. Dans la mesure du possible, essayez de vérifier les informations et la véracité de la promesse. Surtout, ne confiez JAMAIS votre passeport à quelqu’un d’autre. Les trafiquants visent généralement les personnes pauvres et non-instruites qui ne sont pas au courant du trafic d’êtres humains.

OLIVIA CONROY

VIEW ALL POSTS

2 Comments

  1. Ahouelete hubert 5 ans ago décembre 11, 2016

    merci pour l’information. vraiment j’ai tirai beaucoup de le

    REPLY
  2. Ahouelete hubert 5 ans ago décembre 11, 2016

    merci

    REPLY

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *