Qu’est-ce que le droit animalier et pourquoi est-il important ?

QU’EST-CE QUE LE DROIT ANIMALIER ?

Les lois sont en place pour nous protéger : les lois servent de guide aux comportements acceptables dans la société, et des sanctions sont prévues pour ceux qui ne les respectent pas afin d’assurer notre sécurité. Il existe des lois qui nous protègent à la maison, sur le lieu de travail et à l’hôpital, et des lois qui garantissent que les entreprises font des affaires de manière équitable.
Mais les humains ne sont qu’une espèce parmi d’autres : qu’en est-il des 8,7 millions d’espèces d’animaux non humains qui peuplent la planète ?
Le « droit animalier » est l’ensemble des lois qui visent à protéger les animaux dans leurs relations avec les humains. Bien que les lois sur les animaux diffèrent énormément d’un pays à l’autre, elles visent le plus souvent à protéger les animaux contre les souffrances inutiles infligées par l’homme par le biais d’une législation connue sous le nom de législation sur le bien-être ou la protection des animaux. De même qu’une personne est punie par la loi pour avoir fait du mal à un enfant, le fait de blesser inutilement des animaux est également puni par la loi dans la plupart des pays. Cela dissuade les gens de faire du mal aux animaux.

POURQUOI LES ANIMAUX DEVRAIENT-ILS ÊTRE PROTÉGÉS PAR LA LOI ?

1) Les animaux non humains ressentent la douleur physique et émotionnelle
De nombreuses études ont démontré que, comme nous, de nombreuses autres espèces ressentent la douleur physique et émotionnelle.
2) Les animaux non humains sont intelligents
Une étude a montré que les cochons font preuve d’une intelligence équivalente ou supérieure à celle de l’enfant moyen de 3 ans, tandis que d’autres études ont montré que les animaux communiquent entre eux par des sons et le langage corporel en utilisant des dispositifs similaires à ceux des humains.
3) Tous les animaux sont des êtres vivants ayant une valeur intrinsèque
Tout comme les humains, les animaux non humains ont une famille et des compagnons ; ils mangent, boivent, marchent, jouent et respirent tout comme nous. Tout comme les animaux humains, les animaux non humains méritent le respect, quel que soit leur statut social ou leur utilité pour les humains ; cela signifie qu’ils méritent une alimentation adéquate, un environnement sain et une bonne santé physique et mentale.
4) Il n’existe pas de hiérarchie naturelle des valeurs
Les animaux non humains ne nous appartiennent pas : il n’existe pas de hiérarchie naturelle des valeurs, ce qui signifie que les besoins des humains ne sont objectivement pas plus importants que ceux des animaux.
5) Tous les animaux soutiennent des écosystèmes essentiels
Si nous profitons d’un animal, nous risquons l’extinction d’espèces entières. La survie des organismes vivants (plantes et animaux) repose sur l’équilibre délicat des écosystèmes. Sans une espèce, ce sont des écosystèmes entiers qui risquent d’être mis en danger et de disparaître. Les pangolins, les éléphants et les rhinocéros comptent parmi les animaux les plus menacés d’Afrique en raison du braconnage illégal.

CONCLUSION

La législation sur la protection des animaux est essentielle pour garantir que les humains et les animaux non humains vivent ensemble aussi harmonieusement que possible et pour prévenir la cruauté envers les animaux. Cependant, l’application de cette législation et l’éducation des humains au bien-être animal dans le monde entier sont tout aussi importantes que la législation.
Pour en savoir plus sur la législation en vigueur dans chaque pays, consultez le site https://www.globalanimallaw.org/database/international.html.

KATYA SARGEANT

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *