Les Pionniers Africains Du Football Anglais

Le meilleur buteur actuel de la Premier League est à nouveau un africain, Mohammed Salah. L’année dernière, trois footballeurs africains ont dominé la première division de football anglaise : Salah, son coéquipier de Liverpool Sadio Mane et l’attaquant d’Arsenal Pierre-Emerick Aubameyang.

Ce n’est pas nouveau ; les trois joueurs ont même partagé le prix du meilleur buteur de 2018/19. Les footballeurs élites africains ont prospéré au cours de la dernière décennie, avec des joueurs tels que Samuel Eto’o, Yaya Touré et Didier Drogba qui ont réussi au plus haut niveau. Mais comment est-ce que le talent du football africain est devenu si important ?

Contexte historique 

La Premier League anglaise a été fondée en 1992. Elle a remplacé la Football League First Division, créée en 1888 comme première ligue de football organisée au monde. Au début, les équipes de la première division étaient uniquement composées de joueurs locaux de Grande-Bretagne. À ce stade, la profession de footballeur à temps plein est devenue possible pour la première fois. Avant ce moment, les joueurs ne recevaient pas de salaire décent et avaient également d’autres emplois à temps plein.

Premier joueur africain du football anglais : Arthur Wharton

Arthur Wharton, né en 1865, serait le premier africain à jouer professionnellement dans la ligue anglaise de football. La mère de Wharton, Annie Florence Egyriba, venait de la royauté ghanéenne Fante. Wharton est né à Accra, au Ghana, et a déménagé en Angleterre à l’âge de 19 ans.

Dès son plus jeune âge, Wharton a fait preuve d’une capacité athlétique exceptionnelle dans tous les sports. En 1888, il a égalé le record du monde de 10 secondes dans la course de 100 verges (épreuve de sprint) dans une compétition d’athlétisme qui a lieu à Stamford Bridge. Il était doué dans tout ce qu’il essayait, jouant au cricket, au cyclisme et à l’athlétisme à un niveau élevé. Mais le sport que Wharton a choisi de pratiquer professionnellement était le football.

Wharton a été repéré par des dépisteurs sportifs alors qu’il jouait comme gardien de but pour Darlington. Il a fini par avoir une carrière de 15 ans dans la ligue, jouant comme gardien de but pour une équipe de Preston North End qui a atteint les demi-finales de la FA Cup (deuxième trophée le plus important du football anglais). Après avoir pris sa retraite en 1902, Wharton a eu du mal à trouver du travail. Il a finalement trouvé un emploi en tant que mineur dans le Yorkshire. Plus tard, Wharton a développé un problème d’alcool et est mort sans le sou (sans argent) en 1930. Il a été enterré dans une tombe anonyme.

Hussein Hegazi

Le prochain joueur africain notable du football anglais était Hussein Hegazi. Hegazi est né en 1891 de parents riches dans la petite ville égyptienne de Kremlah. Une histoire locale décrit un jeune Hegazi pratiquant son tir en frappant les pots en argile des voisins. Lorsque Hegazi a atteint sa cible, ses parents ont été forcés de rembourser les voisins. Un autre homme aux multiples talents, Hegazi s’est d’abord rendu en Angleterre pour étudier l’ingénierie à l’Université de Cambridge.

Hegazi est devenu une légende pour le club anglais Dulwich Hamlet FC et a ensuite joué pour Fulham. Il était connu pour sa vitesse et son habileté, contrairement au style de jeu « physique » qui dominait à l’époque. Il a représenté l’Égypte aux Jeux olympiques de 1920 et 1924.

Conclusion

Des joueurs comme Wharton et Hegazi ont ouvert la voie aux vedettes africaines d’aujourd’hui. Alors que Wharton n’était pas apprécié lorsqu’il vivait, depuis cette époque-là il a été intronisé au Temple de la renommée du football anglais. Des statues de Wharton se trouvent à Darlington, à Rotherham et au siège de la FIFA, l’instance dirigeante du football. De même, Hegazi est largement considéré comme le « père du football égyptien ». Il a rendu le sport populaire dans le pays, et aujourd’hui une rue porte son nom au Caire.

Wharton et Hegazi ont permis aux joueurs comme Salah et Mane de prospérer aujourd’hui. Ils étaient des pionniers, qui ont changé le jeu du football pour le mieux.

Oisin Kim

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *