Pourquoi le Premier ministre du Lesotho démissionne? 

 

Thomas Thabane est Premier ministre du Lesotho depuis juin 2017, et avant cela, il était Premier ministre aussi entre juin 2012 et mars 2017. Agé de 80 ans, il a récemment annoncé qu’il quitterait le poste de Premier ministre, affirmant qu’il n’était plus « énergique ». 

 

Cependant, ce n’est pas seulement l’âge de Thabane qui a contribué à sa décision de démissionner. En fait, il y a eu un mécontentement croissant parmi le gouvernement et le peuple du Lesotho. Cela est dû aux accusations portées contre le Premier ministre et aux décisions politiques qu’il a prises à la suite de ces menaces. 

 

Quelles accusations ont été portées contre Thomas Thabane? 

 

Juste avant que Thabane devienne Premier ministre du Lesotho, son ancienne épouse a été abattue par des tireurs. Son épouse actuelle, Maesiah, a été accusée du meurtre. 

 

Il y a eu également une tentative d’accuser Thabane de ce crime. Cependant, cela n’a pas abouti, parce que la constitution du Lesotho n’est pas claire sur la question de si le Premier ministre a une immunité contre la responsabilité pénale ou non. 

 

Les avocats du Premier ministre ont constaté avec succès qu’il a une immunité contre toute condamnation. Néanmoins, cela ne signifie pas que les problème de Thabane s’arrêtent là. 

 

Quels problèmes politiques sont survenus alors qu’il était Premier ministre? 

 

La controverse entourant Thabane a conduit à des différends politiques. Le gouvernement de coalition (une alliance temporaire entre les partis politiques pour une action combinée) que dirigeait Thabane a retiré leur soutien pour lui. 

 

De plus, il y avait une motion pour avoir une vote de censure envers le Premier ministre (un vote conçu pour expulser un ministre du gouvernement). Cela signifierait que le gouvernement devrait démissionner. Craignant ce vote, Thabane a suspendu le parlement pendant 3 mois (interdisant au Parlement de se réunir ou d’adopter une loi). 

 

Cette suspension du Parlement a provoqué plusieurs de conséquences graves. Par exemple, cela a provoqué des troubles dans les rues de la capitale du Lesotho, Maseru. Thabane a utilisé l’armée pour résoudre ces troubles, ce qui lui a fait perdre encore plus de soutien. 

 

Parallèlement, le roi Letsie a accepté des lois qui empêcheraient le Premier ministre de suspendre injustement le Parlement. Normalement, le roi ne participe pas activement à la politique parce que le gouvernement a le pouvoir de décision principal. Cela signifie que les décisions du Premier ministre ont été discréditées et qu’il a perdu beaucoup de soutien. Malgré le fait qu’il ne voulait pas démissionner au début, la pression politique pour qu’il le fasse est finalement devenue trop forte pour qu’il l’ignore. 

 

Quel est l’avenir pour le gouvernement du Lesotho? 

 

Thabane restera Premier ministre jusqu’au 22 mai, date à laquelle un nouveau gouvernement sera prêt à prendre le relais. 

 

Thabane, dans son annonce de démission, a fait savoir qu’il espérait qu’il y aurait unité au Lesotho après son départ. Cela fait référence à une tension croissante entre les différents partis du parlement. 

 

On peut être optimiste en ce sens que la nouvelle administration sera sûrement entourée de moins de controverses que Thabane. On peut donc espérer que le nouveau gouvernement pourra apaiser ces tensions entre les partis. 

ORLA MCCOY

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *