Les Arts martiaux : autodéfense et patrimoine culturel

Tant de gens trouvent que les arts martiaux peuvent contribuer à leur développement mental et physique. Dans plusieurs cultures ils jouent un rôle important dans la célébration du patrimoine culturel. Il y a beaucoup d’arts martiaux en Afrique qui datent de plus de quelques centaines ou même de plusieurs milliers d’années et qui continuent d’être populaire aujourd’hui. Ils représentent aussi une partie intégrante dans des fêtes religieuses et culturelles de certaines communautés.

Qu’est-ce que c’est qu’un art martial ?

Les arts martiaux sont des jeux de combat qui se focalisent sur l’autodéfense et sur la discipline. Ils sont une forme d’exercice et de divertissement populaire, mais on peut les faire soit pour l’exercice, soit comme partie de l’instruction militaire ou policière. Les arts martiaux sont souvent très techniques et on pourrait passer des années à les maîtriser. La discipline et l’entraînement sont donc très importants.

Les arts martiaux sont souvent similaires aux danses culturelles et sont accompagnés de la musique. Il y a donc souvent des règles très strictes. Ces règles sont aussi importantes parce qu’elles empêchent les blessures et parce qu’elles aident à distinguer les gagnant.e.s lors d’un concours.

Caractéristiques normales des arts martiaux

Les arts martiaux nécessitent souvent de l’équipement, comme des bâtons ou une corde, ou un habit traditionnel. Il y en a quand même beaucoup qui ne requièrent aucun équipement, ce qui rend la force, la vitesse et l’équilibre encore plus importants.

La plupart des arts martiaux a des concours. Ces concours peuvent être très différents mais normalement deux personnes concourent au combat et l’un cherche à surpasser l’autre. Dans plusieurs cas il y a un arbitre qui aide à choisir le gagnant selon les règles.

On considère souvent les arts martiaux comme partie de l’éducation des jeunes gens. L’entraînement peut faciliter l’établissement de la confiance et des amitiés.

Les arts martiaux peuvent être similaires à certaines formes de danse. Comme plusieurs danses culturelles on peut les exercer accompagné de la musique et ils peuvent constituer une partie des rituels et des cérémonies. La danse et les arts martiaux sont une forme de divertissement populaire parmi les jeunes gens et peuvent rassembler des communautés.

Étude de cas : le tahtib

Le tahtib est un art martial égyptien traditionnel qui utilise les bâtons, comme le font beaucoup d’arts martiaux à travers l’Afrique. Des preuves suggèrent que ce sport date de l’Ancien Empire égyptien, ce qui voudraient dire que ses règles développent depuis plus de 4.000 ans.

On pratiquait ce sport plus récemment dans l’histoire lors des noces et d’autres cérémonies, où on le pratiquait souvent accompagné de la musique. Bien que ce ne fussent traditionnellement que des hommes qui le pratiquaient, de nos jours les femmes et les hommes le font ensemble dans les groupes mixtes.

Quels sont les avantages des arts martiaux ?

Les arts martiaux sont en général une bonne forme d’exercice. Comme la danse ils nous aident à améliorer l’équilibre, la force et la vitesse. Certains gens pensent que la discipline que nous apprennent les arts martiaux est bonne pour la santé mentale parce qu’elle réduit le stress.

Les arts martiaux font une partie indispensable de l’identité culturelle pour beaucoup de monde. Pourvu qu’on les pratique prudemment, ils peuvent bien bénéficier aux individus et à la communauté entière.

THOMAS LYNE

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *