Le Seuil de Sail Gedaim

QU’EST-CE QU’EST UN SEUIL ?

Un seuil est une barrière qui traverse une rivière. Elle peut être construite en bois, en béton, ou en mélange de cailloux, gravier, rochers et terre. L’eau s’accumule derrière le seuil, répandant l’eau de la rivière ou du ruisseau. Ceci permet d’augmenter le plan de l’eau pour qu’elle couvre une surface de terre plus grande, ce qui aide les agriculteurs. Les seuils ralentissent le débit de rivières sans les bloquer complètement.

QUELS DONT LES DÉSAVANTAGES D’UN SEUIL ?

Les seuils peuvent créer des problèmes pour la migration des poissons qui n’arrivent pas à nager au-dessus des barrières. Cependant, il est possible de construire les seuils adapter aux poissons, les permettant de nager sans obstacles. Les seuils peuvent aussi être dangereux car ils créent un courant dans lequel il est possible de rester bloqué s’il on voyage sur la rivière.

QU’EST-CE QU’ET LE SEUIL DE SAIL GEDAIM ?

Le seuil de Sail Gedaim a été construit sur la rivière Wadi El Ku entre 2013 et 2017 en Darfour du Nord au Soudan. C’est une rivière saisonnière qui ne coule que lors de moments de haute précipitation. Le seuil de Sail Gedaim mesure sept mètres de hauteur et est fait en terre.

COMMENT EST-CE QUE LE SEUIL DE SAIL GEDAIM AIDE LA COMMUNAUTÉ LOCALE ?

Le changement climatique en Afrique a provoqué une hausse des températures locales et à des modifications des modèles de précipitation. En plus de cela, le désert du Sahara est en train de se propager et de s’agrandir à cause de la désertification. Ceci a mené a des difficultés pour l’agriculture dans la région. Les seuils permettront aux gens de s’adapter au changement de taux de précipitations en apportant de l’eau dans les zones de sécheresses. Les locaux pourront donc rester dans leur propre région plutôt que d’être forcé de partir de chez eux.

La construction du seuil de Sail Gedaim a permis de ralentir le débit de la rivière pendant la saison des pluies, augmentant le plan de l’eau et donc la surface de terre qu’elle couvre. Ceci permet d’agrandir les zones adaptées à l’agriculture en éliminant les terres trop arides. Le ralentissement du débit laisse aussi à l’eau plus de temps pour s’infiltrer dans la terre, la rendant plus riches en minéraux et mieux pour l’agriculture. Cette qualité supérieure de terre permet la croissance de pastèques, de sorgho, de tomates et de sésame. Auparavant, que le millet et le sorgho pouvaient pousser dans ces terres dépourvues. La construction du seuil a aussi permis de rassembler les différentes communautés locales qui étaient auparavant en conflit. En effet, le partage des nouvelles terres rendues cultivables grâce au seuil a encouragé les locaux à coopérer et à vivre ensemble en harmonie. Trente-quatre conseils locaux se sont réunis pour cultiver ces zones, augmentant le nombre d’agriculteurs qui labourent les terres de 150 à 4000.

LE FUTURE DES SEUILS

La seconde phase du développement du seuil de Sail Gedaim a été lancé en 2018. L’objectif est maintenant d’agrandir le seuil afin de répandre l’eau à encore plus de points sur la rivière. Ceci augmentera le nombre de zones adaptées à l’agriculture.

SASHA MILLS

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *