La fusion de la science et de l’art à travers l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle est l’un des sujets les plus fréquents de cette décennie. Les scientifiques utilisent l’ia pour comprendre notre environnement, pour diagnostiquer les maladies et pour explorer l’espace. Les médias sociaux se souviennent de notre histoire en ligne pour suggérer ce que nous voulons lire. L’application de l’intelligence artificielle est répandue dans de nombreuses industries.
QU’EST-CE QUE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ?

L’intelligence artificielle consiste à enseigner aux machines à développer leurs propres systèmes d’intelligence grâce à l’utilisation d’algorithmes. Les algorithmes sont comme des codes pour diriger les machines à réagir d’une manière spécifique.

Pourtant, l’intelligence artificielle va plus loin que de suivre les règles prédéterminées.Ils dérivent et développent de nouveaux comportements à partir de ressources données et de modèles réalistes. En conséquence, ils peuvent «apprendre par eux-mêmes».

LES SCIENTIFIQUES FONT DE L’ART GÉNÉRÉ PAR L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Les scientifiques sont aussi impatients de développer des œuvres d’art par l’intermédiaire des programmes d’intelligence artificielle. Victor Dibia est un rechercheur nigérian en interaction humain-ordinateur. L’année dernière, il a formé un système d’intelligence artificielle pour créer des masques africains. Il a entré environ dix mille images de masque africain dans la base de données. Le programme de l’intelligence artificielle a comparé la géométrie et la texture de l’ensemble de données et a ensuite généré de nouvelles images de masque.

Le projet a étudié la capacité artistique des machines intelligentes. Cette utilisation de l’intelligence artificielle a introduit la culture africaine dans la discussion de l’art informatique.

LES ARTISTES SONT CURIEUX À PROPOS DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

L’influence de l’intelligence artificielle est très importante, et l’art n’est pas une exception. Les artistes se posent des questions sur les opportunités et les risques dans l’adoption De l’intelligence artificielle. Ces questions sont notamment les suivantes :

– L’intelligence artificielle développera-t-elle des connaissances qui sont au-delà de la compréhension de l’humain ?

– Quelles sont les différences entre les machines et les humains si les machines peuvent maintenant penser par elles-mêmes ?

De nombreux artistes ont testé l’intelligence artificielle pour faire des romans. Par exemple, Google Arts & culture a collaboré avec des artistes pour créer des « portraits de poèmes ».

Ce programme d’écriture de poésie a demandé aux participants de donner un mot. Un algorithme intègre le mot dans une base de données de la poésie britannique pour créer de nouveaux poèmes. À la fin, les participants recevront un poème généré par l’intelligence artificielle imprimé sur leurs autoportraits. La question est de savoir si l’art est «original» grâce à un tel processus de production.

L’HISTOIRE INCLUSIVE DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Les musées jouent également un rôle actif dans l’engagement de cette science passionnante. Les expositions sont une bonne façon de présenter le monde scientifique au public. Les visiteurs peuvent faire l’expérience de la technologie de l’intelligence artificielle à travers différentes formes d’art et d’illustration. En effet, les musées peuvent révéler des histoires inconnues du développement de l’intelligence artificielle.

Les femmes ont également engagé avec l’intelligence artificielle une célèbre informaticien Afro-Américaine, Annie Easley (1933-2011) a aidé à développer le  » Centar un système qui a lancé des missions spatiales importantes dans l’histoire.

L’intelligence artificielle relie les mondes de l’art et de la science. En dehors de son application directe, de nombreux efforts sont mis en place pour rendre l’intelligence artificielle accessible à tous dans toutes les parties du monde.

QUEENIE LI

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *