Les Droits de l’Homme sont-ils Réalisables ?

Le concept des droits de l’homme peut sembler vague. On se demande s’ils peuvent vraiment être appliqués en pratique, en raison d’un manque de clarté sur leurs valeurs fondamentales, leur origine et leur exécution. Cependant, ces points de contention peuvent être résolus par la discussion et l’échange. Dans cet article, nous apprenons que l’origine des droits de l’homme peut être attribuée à un sentiment unificateur, que leur mise en œuvre est soutenue par une pluralité d’organisations et que leurs valeurs peuvent être comprises de manière simple et universelle. De cette manière, les droits de l’homme paraissent beaucoup plus réalisables.

ORIGINE

Les droits de l’homme peuvent être considérés comme arbitraires, car l’origine de leur concept n’est pas claire. Une explication possible est que les droits de l’homme ont émergé du choc et la compassion. Après la guerre, le génocide et les souffrances du 20ème siècle, l’envie d’aider d’autres personnes s’est fait ressentir de manière universelle. La notion des droits de l’homme était donc étroitement liée à notre idée de la dignité humaine. Cela reflétait le sentiment universel qu’il y avait quelque chose de sacré chez chaque être humain, que nous devrions protéger et respecter.

MISE EN ŒUVRE

Certains pensent que l’exécution des droits de l’homme est problématique. Lorsque le gouvernement ne prend pas de mesures contre les infractions des droits de la personne, il est difficile de déterminer qui le fera. Cependant, cette inquiétude pourrait être assouvie si on était mieux informé du grand nombre d’organisations non gouvernementales (ONG) œuvrant pour le respect des droits de l’homme en Afrique. Par exemple, la Commission des droits de l’homme du Kenya vise à soutenir les individus et les communautés en faisant porter leurs responsabilités aux acteurs gouvernementaux et non-gouvernementaux. En Afrique du Sud, l’Institut des droits de l’homme Dullah Omah lutte contre les conséquences de l’apartheid, et Lawyers for Human Rights fournit un soutien juridique aux victimes de violations des droits humains. Il faut s’assurer que les populations soient informées sur les nombreux sources de soutien disponible.

INDIVIDU ET COMMUNAUTÉ

On peut s’opposer aux droits de l’homme au motif que leur message est en conflit avec les valeurs d’autres cultures. Certains pensent que les intérêts d’un individu ne sont jamais plus importants que ceux de la communauté. Chaque être humain est indissociable de ses réseaux sociaux: sa famille, sa ville ou sa nation. Cependant, les droits de l’homme ne visent pas à séparer les individus de leurs communautés, mais à les protéger d’un traitement injuste. L’article 3 de la loi sur les droits de l’homme en est un excellent exemple: il stipule que tout être humain a le droit de ne pas être soumis à la torture et à des traitements inhumains et dégradants.

CONCLUSION

L’espoir des droits de l’homme vise un monde où tous les citoyens ont également droit à un minimum de traitement équitable. Cependant, leur réalisabilité dépend des méthodes d’application et du contexte des communautés où ces méthodes sont déployées. Tout le monde n’est pas d’accord sur ce que sont ou devraient être les droits de l’homme, mais la seule façon d’avancer consiste à écouter les points de vue opposés et à s’engager dans un débat constructif.

Marwin Ramos

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *