Le libre-échange et le marché africain

De nos jours, les pays importent (achètent) et exportent (vendent) plus de biens que jamais avant. Cela vient du ‘libre-échange’. Si un pays se met en position de libre-échange, les barrières du commerce avec les autres pays sont levés.

Les quotas et les tarifs sont deux exemples de barrières. Un quota est une limite sur la quantité d’un bien qui peut être importé par un pays. Un pays pourrait par exemple dire que seulement 500 voitures peuvent être achetés d’Allemagne. Un tarif est une charge pour les entreprises étrangères qui veulent vendre leurs biens dans un autre pays. Cela rend leurs biens plus chers ce qui veut dire qu’ils en vendent moins.

POURQUOI UN PAYS IMPOSERAIT DES BARRIÈRES AU COMMERCE ?

Les barrières au commerce sont imposées pour protéger les industries d’un pays. Si tout le monde importe des biens étrangers, les biens produits dans ce pays se vendraient moins bien et cela mènerait au chômage. En élevant les impôts sur les vêtements, l’industrie des textiles est protégée contre ses compétiteurs.

Le libre-échange toutefois peut aussi aider l’économie et rendre les gens riches. Ceci est le produit de la théorie de l’avantage comparatif.

L’AVANTAGE COMPARATIF

Pour comprendre l’avantage comparatif, il faut d’abord comprendre le coût de renoncement (aussi appelé le coût d’opportunité).

Le coût de renoncement signifie le prix de renoncer à tout alternative autre que celle choisie.

Vous ne pouvez seulement choisir de faire une chose à la fois. Quand vous suivez ce choix vous renoncez à toutes les autres alternatives que vous auriez pu suivre. Imaginez deux personnes :

Personne A prend une heure pour peindre un mur et Personne B prend 2 heures.

Personne A prend deux heures pour construire un mur et Personne B prend deux heures aussi.

Personne B n’est pas définitivement avantagée comparée à Personne A dans une de ces taches. Toutefois, à chaque fois que Personne A construit un mur, elle renonce à l’opportunité de peindre deux murs.

À chaque fois que Personne B construit un mur, elle renonce seulement à l’opportunité de peindre un mur.

Quand Personne A peint seulement elle renonce à moins. Personne A a un avantage comparatif pour la peinture.

Personne B renonce à moins quand elle ne fait que construire des murs. Elle a un avantage comparatif dans la construction.

Donc, si Personne A et Personne B ont besoin de construire et de peindre des maisons, il vaut mieux que Personne A fasse toute la peinture, et Personne B toute la construction. C’est mieux que s’ils travaillent tout seuls.

COMMENT EST-CE QUE CECI AFFECTE LE LIBRE-ÉCHANGE ?

Dans le marché mondial, si un pays a un avantage comparatif dans la fabrication de téléphones et un autre dans la fabrication de chemises, il est plus productif s’ils se spécialisent dans le secteur le plus avantageux et se concentrent là-dessus, puis font un commerce pour avoir les autres biens qu’il leur faut. Cela vient du fait que le coût de renoncement est plus petit. Chaque pays renonce à moins pour pouvoir produire un certain bien et obtenir les autres par commerce.

LE LIBRE-ÉCHANGE MONDIAL ET EN AFRIQUE

Le libre-échange grandit. 164 gouvernements font maintenant partie de l’Organisation mondiale du commerce. Cette organisation encourage le libre-échange. Le nombre d’accords entre les pays membres qui enlèvent les barrières du commerce monte et en 2008 26 pays africains signent un accord pour devenir partie de la zone de libre-échange continentale (ZLEC). Six pays en Afrique d’Est se sont unis pour former la Communauté d’Afrique de l’Est et ont signé un accord de commerce avec les États-Unis.

Le libre-échange n’est pas parfait et ne produit pas que des gagnants. Quand les barrières du commerce sont levées, certaines entreprises souffrent à cause des biens étrangers qui sont produits moins chère. L’Ouganda, par exemple, qui fait partie de la Communauté de l’Afrique de l’Est, essaye de lever ses tarifs sur les vêtements d’occasion pour protéger son industrie de textiles contre ceux du Royaume-Uni, des Etats-Unis et de la Chine.

Toutefois, tout pays a un avantage comparatif dans un secteur, ce qui rend leur coût de renoncement moins important. Les gouvernements devraient encourager les industries de travailler dans ces secteurs. Ils devraient aussi prendre des décisions considérées sur quelles barrières ils veulent lever pour prévenir la perte d’emplois à cause de l’influence du marché étranger.

Qu’

HENRY XUAN

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *