Étude de cas en gouvernance : le Botswana et la République démocratique du Congo

La démocratie est importante pour le bien-être de tous. Une démocratie faible ou en déclin provoque toujours la souffrance et le désarroi dans une société. La démocratie est affaiblie quand une société n’a pas un système judiciaire indépendant, a une constitution faible ou quand elle est corrompue. Dans les cas du Botswana et de la République démocratique du Congo, il est évident que la démocratie, quand elle est soutenue, est liée directement à la croissance économique et à la prospérité.

LE BOTSWANA

La performance économique du Botswana est particulièrement impressionnante. Le PIB per capita (la totalité de production d’un pays distribuée sur la population) est $18,146, un des plus élevée de toute l’Afrique et son PIB grandit de 8,6% par an ce qui est beaucoup vu que peu plus de 2 millions de personnes vivent au Botswana.

Le Botswana a un des systèmes politiques les politiques les plus stables et transparents de toute l’Afrique subsaharienne. Le pays était nommé le pays avec le moins de corruption de tout le continent africain par Transparency International en 2013. En général le Botswana est considéré au niveau de pays comme la Corée du Sud et le Portugal en niveau de démocratie.

LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

La République démocratique du Congo (RDC) est peut-être le pays le plus Rich en ressources au monde. Elle contient des dépôts de diamants, d’or, de cuivre, de cobalt et de pétrole vastes. Cependant son PIB est peu au-dessus de celui du Botswana, malgré une différence de population immense. La RDC a une population de plus de soixante-quinze millions de personnes.

Historiquement, la RDC n’a pas été très démocratique et n’a pas respecté les droits de l’homme. La corruption est particulièrement attentatoire au bien-être des citoyens de la RDC. Il est estimé que l’ancien président de la RDC, Mobutu Sese Seko, a escroquée $4-5 milliards pendant les 32 états qu’il était en fonction. La corruption est institutionnalisé (devenue normale) dans la politique de la RDC pendant la présidence de Mobutu.

CONCLUSIONS

La comparaison entre le Botswana et la République démocratique du Congo montre les effets de certains types de gouvernances. Plus un pays est démocratique, plus il est probable que l’économie va prospérer. Malgré l’abondance de ressources naturels, le peuple de la RDC souffre la pauvreté et la destitution. Ils souffrent parce que leur gouvernement n’a pas des valeurs démocratiques comme la transparence, la régulation par les lois et un système de justice Independent.

La démocratie au Botswana montre le contraire. La constitution se base sur la loi et la transparence, ce qui a aidé l’économie malgré le manque de ressources naturels à l’échelle de la RDC. La stabilité politique, les droits de propriété et les élections libres ont tous encouragée l’investissement et l’entrepreneuriat au Botswana, ce qui explique son succès économique.

La comparaison ci-dessus et ces conclusions sont des exemples de gouvernance correcte et comment les valeurs démocratiques peuvent être avantageuses pour tous. Les parties les plus pauvres de l’Afrique souffrent aux mains des mauvais gouvernements et de la corruption. La société entière bénéficie de la transparence, de la régulation par les lois et de la liberté de la politique.

HENRY RAIKES

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *