Les terres dangereuses de la côte des Squelettes

La côte des Squelettes est un des environnements les plus extrême en Afrique souvent appelé les ‘portes de l’enfer’. L’océan Atlantique atteint ici la chaleur intense du désert Namib qui parcourt 2 millions d’hectares de dunes et de plaines caillouteuses. Ces dunes ‘grondent’ à cause de l’air piégé dans le sable. Des squelettes de baleines et de phoques attrapées par des navires de pêche couvrent la côte. Des épaves et des os humains sont aussi trouvées ici. La mort est toujours présente dans cette région mais certains animaux ont appris à survivre dans ces conditions difficiles.

L’EAU

Les animaux et les plantes ici sont entourées d’eau mais il ne peuvent pas s’en servir parce que c’est de l’eau salée. Les précipitations n’excèdent que rarement 10 millimètres par an. C veut dire que la vie s’est adaptée au manque d’eau.

Le brouillard, ou cassimbo, est une des sources d’eau les plus importantes de la côte et vient du vent froid de Benguela. Ce brouillard recouvre toute la terre qui longe l’océan. L’humidité de l’eau douce dans l’air se pose sur les feuilles des plantes. Les plantes absorbent l’eau à travers leurs feuilles et leurs racines.

Les animaux plus larges, comme le chacal à chabraque, survivent en léchant l’humidité des plantes et des rochers. Les animaux plus petits, comme les arthropodes (qui compte les insectes et les crustacés) se sont développées précisément pour récolter de l’eau avec leurs corps. Les ténébrions (une sorte de scarabée) ont des bosses au dos qui permettent de récolter des gouttes. Ces bosses peuvent descendre du dos à la bouche.

Le parc national au-delà de la côte est divisée par un fleuve. Les petits animaux peuvent vivre de l’humidité, les animaux petits bougent entre la côte et les rives du fleuve. Parmi ces animaux se trouvent les babouins, les girafes, les lions, les rhinocéros noir et même les éléphants. Quand les animaux de la côte manquent d’eau, ils peuvent en trouver dans les puits creusés par les babouins et les éléphants.

L’OMBRE

Très peu d’arbres peuvent survivre dans le désert avec si peu d’eau, par conséquent il n’y a que très peu d’ombre. Les animaux ont trouvées des moyens de protéger leurs corps des rayons de soleil. Les scarabées tok-tok kies grimpent l’un sur l’autre en alternance pour faire de l’ombre.

Ce ne sont pas seulement les animaux qui vivent dans le désert. La plupart des tribus ont abandonné cette région mais le peuple Himba est restée. Ils se protègent du soleil en appliquant une crème sur la peau faite d’ocre et de beurre.

L’ALIMENTATION

Le peuple Himba a une population d’environ 50,000 personnes. Ils mènent une vie nomade ; ils n’ont pas de cultures et ne mangent seulement de la viande à cause de l’environnement difficile.


Plusieurs petits animaux dépendent du vent pour emporter les restes d’animaux vers l’intérieur. Le chamaeleo namaquensis (une sorte de caméléon qui vit dans ce désert) dépend du brouillard de l’océan qui attire des scarabées en recherche d’eau.

Les animaux plus larges ont besoin de plus de nourriture pour survivre. Les plantes qui peuvent survivre dans des conditions difficiles, commes les plantes succulents, fournissent de l’alimentation. La population de 250,000 phoques et oiseaux littoraux, survivent en chassant les poisson. Ces animaux sont l’alimentation d’autres prédateurs comme les lions.

Les mites et tiques survivent en buvant le sang des animaux comme les rhinocéros. Ces insectes sont alors menées par des oiseaux comme des aigrettes et des pique-bœuf qui boivent aussi du sang.

LES RHINOCÉROS NOIR

Les rhinocéros noir se sont adaptées à une alimentation au manque d’herbe en développant des lèvres crochues pour manger des feuilles, des tiges et des buissons. Leur peau épaisse les protège contre les épines et les herbes coupantes.

Les rhinocéros sont menacés. Le rhinocéros noir du sud, du nord-est et de l’ouest sont officiellement éteint. Il est attendu qu’un seul rhinocéros Chobe est encore en vie au Botswana. Le dernier rhinocéros blanc du nord est constamment sous la protection de gardes.

Les rhinocéros noirs ont survécus dans des conditions difficiles pendant des millions d’années. Maintenant, a cause du braconnage, ils pourraient bientôt être éteints aussi. Le commerce de la corne des rhinocéros est illégal. La demande en Chine en particulier à toutefois explosé depuis les années 70. La corne est utilisée dans la fabrication de meubles et de médicaments traditionnels. Certaines personnes croient que la corne peut aider les exorcismes et la fertilité. Ces cures, et tout autre cures à base de la corne, n’ont jamais été confirmées dans les sciences médicales.

ERIN ONEILL

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *