Le Droit de Refuser Les Rapports Sexuels

PAR LEONORE CARRON-DESROSIERS

Peu importe nos différences, nous partageons tous de mêmes expériences. Nous naissons, grandissons et vieillissons. Nous pensons, ressentons, rions et pleurons. Nous sommes tous des êtres Humain. Être humain est spécial parce que cela veut dire que nous avons des droits. Ces droits ne viennent pas de l’argent, de l’intelligence, de la beauté ou du pouvoir. Ce sont des droits élémentaires: tous ce que nous avons à faire pour avoir ces droits c’est d’être humain. Nous les avons tous, partout et n’importe où, petit ou grand, jeune ou vieux, femmes ou hommes. Quel est le rôle des droits de l’Homme?
Les droits de l’Homme nous protèges des autres et protège les autres de nous. Ils nous protègent pour qu’aucune raison politique, sociale, religieuse ou économique ne permette aux autres de nous maltraiter. Les droits de l’homme protègent l’honneur des autres parce que tous les Hommes méritent le respect et l’honneur. Les droits de l’Homme protègent aussi mon honneur pour ne pas que je me conduise mal. Mais les droits de l’Homme disent aussi qui je suis. Ils disent que je suis un être humain. Ils disent que j’ai droit à l’honneur, le respect, la liberté et l’égalité. Le plus important est qu’ils disent que je suis moi et personne d’autre. Parce que je suis née humaine, j’ai le pouvoir, le droit de faire des choix pour moi: j’ai la liberté de décider où je vais, ce que je fais et ce qu’on peut me faire. Le droit de choisir ce qu’on peut me faire comprendre, le droit de choisir ce qu’on ne peut pas me faire: je peux choisir d’avoir des rapports sexuels et je peux refuser d’avoir des rapports sexuels.
On parle souvent des droits de l’Homme quand on parle de l’Histoire, des grandes décisions qui ont affecté les hommes et les femmes au delà des cultures et des pays. Par exemple, on parle des droits de l’Homme lorsqu’on regarde le passé. On dit que des droits de l’Homme sont la raison pour laquelle l’esclavage est illégal partout dans le monde. Mais les droits de l’Homme sont aussi dans le présent: peux-tu imaginer le dernier pays à reconnaitre l’esclavage comme un crime l’a fait en 2007? On se bat toujours pour les droits de l’Homme aujourd’hui parce que tout le monde ne les respecte pas. Et les droits de l’Homme ne sont pas que de grands événements historiques: ce sont des petites décisions que toi et moi prenons tous les jours de notre vie. C’est facile d’accepter que nous sommes tous des être humain et que nous devons tous être libre.
C’est facile de dire que je suis la seule personne ayant le contrôle de mon corps. Mais cela signifie beaucoup dans la vie de tous les jours. Cela veut dire qu’à chaque fois que tu as des rapports sexuels, tu as choisi d’en avoir. Et chaque fois que tu en as, la personne avec qui tu as des rapports l’a choisi aussi. Les rapports sexuels se font entre deux êtres Humains. Ces deux êtres humains ont tous les deux des droits et sont égaux: ils ont tous les deux le droit d’utiliser leur corps de la manière qu’ils veulent. Donc le sexe fait parti de tes droits en tant qu’être humain, et ceux de l’autre personne. Le sexe n’est pas seulement lié aux rapports physiques mais également à l’identité, ton identité en tant qu’être humain. Les droits de l’homme ne sont pas faciles à protéger: ce n’est jamais joyeux lorsqu’on te dit “non”, et ce n’est peu être pas facile de dire “non” à quelqu’un d’autre. Mais on doit accepter les choix des autres si on veut qu’ils respectent nos choix: on doit accepter que les autres soient différents et veulent différentes choses.
Dans le cas des rapports sexuels, c’est toujours vrai. Et les femmes peuvent toujours refuser les rapports même si c’est avec leur mari ou quelqu’un avec qui elles ont déjà couché avec avant. Dire “oui” une fois ne veut pas dire que c’est “oui” pour une autre fois. Chaque fois que tu as des rapports sexuels, ton partenaire et toi devez être d’accord. Les femmes peuvent refuser les rapports sexuels. Mais si une femme veut avoir des rapports sexuels, elle devrait accepter d’en avoir avec son partenaire. Si elle ne refuse pas, cela ne veut pas dire qu’elle accepte. L’acceptation est plus forte que le silence: les deux partenaires doivent faire le choix précis de dire “oui” aux rapports sexuels.
[related_posts_by_tax posts_per_page=“4”]

clement.venard

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *