Jalis

Les djélis de l’Afrique de l’Ouest

Qu’est-ce que c’est un djéli ?

 Un djéli est une personne qui raconte l’histoire et les histoires en chantant et à travers la musique. On les connaît aussi comme griots – c’est un mot français mais on préfère utiliser « djéli ». La tradition des djélis est courante dans les pays de l’Afrique de l’Ouest comme la Guinée, la Guinée-Bissau, le Sénégal, et la Gambie.

Les djélis sont très doués : les chansons qu’ils chantent peuvent durer des heures, et elles sont remplies de détails sur la guerre, la religion et la culture. Le djéli doit apprendre par cœur tous ces détails et les chanter pour un public. À cause de ce fait, on peut les considérer comme un livre d’histoire musical. Ainsi qu’apprendre par cœur les histoires, ils inventent et improvisent de nouvelles paroles pour ses chansons afin de refléter changements et développements actuels. Ses chansons évoluent donc toujours pour inclure les événements en train qu’ils se passent dans le présent.

Les instruments de musique utilisés par les djélis sont un autre élément important dans leur tradition.  L’instrument principal qu’ils utilisent s’appelle la kora. Il a 21 cordes et ressemble à une harpe. Les djélis jouent aussi d’autres instruments tels que le khalam wolof, le goje, le balafon et le n’goni. La plupart du temps, le djéli chante et joue de ces instruments au même moment, mais on les accompagne parfois par un groupe de musiciens.

L’histoire des djélis

 Il est difficile d’identifier l’origine exacte de la tradition, mais on sait qu’elle remonte au moins au XXIIIème siècle. Dans l’Afrique de l’Ouest, il y a des familles djéli qui transmettent la tradition d’une génération à l’autre. Les enfants grandissent entourés par histoire et musique et ils apprennent à mémoriser les histoires nécessaires à partir d’un très jeune âge. Par tradition, quelqu’un qui ne provenait que d’une famille djéli pouvait participer dans la profession, et chaque famille utilisait un instrument spécifique. Pourtant, la tradition est moins exclusive de nos jours et n’importe qui peut s’entrainer pour devenir un djéli. Historiquement, les djélis ont aussi joué un rôle important dans la société, car ils assistaient aux mariages et aux cérémonies du nom – certains étaient même impliqués dans la politique locale. L’inclusion des femmes dans cette tradition est un autre développement important car c’était dominé auparavant par les hommes.

Le djéli moderne

 Maintenant, on considère que les djélis ont un but de divertissement plus important. Leurs chansons se sont répandues grâce au fait qu’on peut maintenant enregistrer et vendre la musique en ligne. En fait, quelques-uns des plus célèbres musiciens de l’Afrique de l’Ouest proviennent de familles djéli – par exemple, Mory Kanté, qui est guinéen.

ZARA ARIF

VIEW ALL POSTS

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *